Extraction des dents:introduction Puisque nous devons longtemps encore nous resigner a extraire des dents il faut apprendre a pratiquer parfaitement cette



There is document - Extraction des dents:introduction Puisque nous devons longtemps encore nous resigner a extraire des dents il faut apprendre a pratiquer parfaitement cette available here for reading and downloading. Use the download button below or simple online reader.
The file extension - PDF and ranks to the Documents category.


159

views

on

Extension: PPT

Category:

Documents

Pages: 1

Download: 33



Sharing files


Tags
Related

Comments
Log in to leave a message!

Description
Download Extraction des dents:introduction Puisque nous devons longtemps encore nous resigner a extraire des dents il faut apprendre a pratiquer parfaitement cette
Transcripts
Page 1 Extraction des dents:introduction Puisque nous devons longtemps encore nous resigner a extraire des dents il faut apprendre a pratiquer parfaitement cette operation qui, pour etre de petite chirurgie nen constitue par moins lune des plus redoutees par la majoritee des patients Pour cela il est necessaire de posseder une connaissance approfondie de lanatomie, de la physiologie, et de la pathologie des dents, des proces alveolaires et des organes connexes et tissus voisin Page 2 Historique Lextraction des dents netait par tres pratiquee dans lantiquitee Elle etait regardee comme une operation dangereuse, et lon nenlevait guere que les dents tres branlantes Hippocrate chez les Grecs, Cels chez les Romains preconisent cette prudente reserve Les instruments employes etaient le forceps ordinaire ou odontagogue pour les dents et le rhizagre pour les racines, les ancetres de nos daviers actuels Lextraction des dents netait par tres pratiquee dans lantiquitee Elle etait regardee comme une operation dangereuse, et lon nenlevait guere que les dents tres branlantes Hippocrate chez les Grecs, Cels chez les Romains preconisent cette prudente reserve Les instruments employes etaient le forceps ordinaire ou odontagogue pour les dents et le rhizagre pour les racines, les ancetres de nos daviers actuels Page 3 Historique Pline, Galien partagent les idees de leurs predecesseurs et considerent lextraction comme tres dangereuse et tres penible Pline, Galien partagent les idees de leurs predecesseurs et considerent lextraction comme tres dangereuse et tres penible Paul dEgine (VII siecle apres J-C) formule les regles de lextraction: il dechausse profondement la dent et larrache en lebranlant a peu a peu avec le davier Paul dEgine (VII siecle apres J-C) formule les regles de lextraction: il dechausse profondement la dent et larrache en lebranlant a peu a peu avec le davier Au moyen age lextraction des dents est pratiquee par des empiriques(barbiers, moines, charlatans) Lun des instruments les plus employes est un crochet de fer ou dentaire qui deviendra plus tard le pelican Cependant, au XIV siecle Guy de Chauliac juge cette operation assez grave pour netre permise qua des medecins Les procedes des arracheurs de dents leur avaient valu une mauvaise reputation Au moyen age lextraction des dents est pratiquee par des empiriques(barbiers, moines, charlatans) Lun des instruments les plus employes est un crochet de fer ou dentaire qui deviendra plus tard le pelican Cependant, au XIV siecle Guy de Chauliac juge cette operation assez grave pour netre permise qua des medecins Les procedes des arracheurs de dents leur avaient valu une mauvaise reputation Page 4 Historique Ambroise Pare en a laissee des dessins et des descriptions Il nous dit:il faut que le dentateur soit bien exercee a tirer les dents, car veritablement il faut etre industrieux a lusage du polican, a cause que, si lon ne sait bien aider, on ne peut faillir a jeter trois dents hors de la bouche et laisser la mauvaise et gastee dedants Dans cet ouvrage publiee vers 1560 il decrit encore le poussoir le dechaussoir et le davier Le dentateur dit-il doit faire asseoir son malade tres bas et lui maintenir la tete entre ses jambes Ambroise Pare en a laissee des dessins et des descriptions Il nous dit:il faut que le dentateur soit bien exercee a tirer les dents, car veritablement il faut etre industrieux a lusage du polican, a cause que, si lon ne sait bien aider, on ne peut faillir a jeter trois dents hors de la bouche et laisser la mauvaise et gastee dedants Dans cet ouvrage publiee vers 1560 il decrit encore le poussoir le dechaussoir et le davier Le dentateur dit-il doit faire asseoir son malade tres bas et lui maintenir la tete entre ses jambes Page 5 Historique Au XVIII siecle Fauchard(1728) modifie le pelican, qui reste primitif et il emploie le poussoir Il seleve contre la pratique de faire asseoir le malade par terre pour loperer Au XVIII siecle Fauchard(1728) modifie le pelican, qui reste primitif et il emploie le poussoir Il seleve contre la pratique de faire asseoir le malade par terre pour loperer Cest en 1740 que Garengeot invente la clef qui porte son nom et qui derive du pelican Pendants plus de cent ans, la clef reste linstrument de predilectiondes dentistes Cest en 1740 que Garengeot invente la clef qui porte son nom et qui derive du pelican Pendants plus de cent ans, la clef reste linstrument de predilectiondes dentistes Maury dans son traite de lart du dentiste(1833) donne la liste des instruments employees a son epoque:La cles de Garengeot, la pince droit, la pince courbe,le davier courbe,et droit, le levier simple, la langue de carpe,le pied de biche,les pinces a excision Maury dans son traite de lart du dentiste(1833) donne la liste des instruments employees a son epoque:La cles de Garengeot, la pince droit, la pince courbe,le davier courbe,et droit, le levier simple, la langue de carpe,le pied de biche,les pinces a excision Page 6 Anatomie cranio-faciale La face est anatomiquement decrite entre la ligne capilaire en haut et la tangente a la pointe du menton en bas Elle se divise en trois etages: La face est anatomiquement decrite entre la ligne capilaire en haut et la tangente a la pointe du menton en bas Elle se divise en trois etages: 1 Superieur 2 Moyen 3 inferieur Page 7 La face au sein de lextremite cephalique Crane et face sont intimement liees: Crane et face sont intimement liees: La base du crane est posee sur le pivot vertebral au niveau du trou occipital La base du crane est posee sur le pivot vertebral au niveau du trou occipital La face est donc dejetee en avant, suspendue sous letage anterieur de cette base La face est donc dejetee en avant, suspendue sous letage anterieur de cette base La mandibule, seul os mobile cranio-facial, est suspendue sous los temporal, pivotant autour de ses deux condyles Lensemble crane-face est ainsi en equilibre parfait pour repondre aux contraintes de la pensateur et des forces masticatoires La mandibule, seul os mobile cranio-facial, est suspendue sous los temporal, pivotant autour de ses deux condyles Lensemble crane-face est ainsi en equilibre parfait pour repondre aux contraintes de la pensateur et des forces masticatoires Page 8 Squelette facial Le squelette facial est compose dune mosaique osseuse dont la mandibule, mobile, constitue a elle seule le massif facial inferieur Elle est repartie en deux entites:une portion dentee horizontale et un ramus, ou partie ascendante, se terminant en avant par le processus coronoide donnant insertion au muscle temporal et, en arriere, le condyle articulaire qui sarticule avec le condyle de los temporal Le squelette facial est compose dune mosaique osseuse dont la mandibule, mobile, constitue a elle seule le massif facial inferieur Elle est repartie en deux entites:une portion dentee horizontale et un ramus, ou partie ascendante, se terminant en avant par le processus coronoide donnant insertion au muscle temporal et, en arriere, le condyle articulaire qui sarticule avec le condyle de los temporal Page 9 Le massif facial Le massif facial moyen est formee par les deux maxillaires reunis autour de lorifice piriforme Lateralement,los zigomatique ou os malaire forme le relief osseux de la pommette et rejoint le processus zigomatique du temporal pour fermer la fosse temporale, coulisse du muscle du meme nom Los nasal forme avec son homologue le faite du toit nasal Le massif facial moyen est formee par les deux maxillaires reunis autour de lorifice piriforme Lateralement,los zigomatique ou os malaire forme le relief osseux de la pommette et rejoint le processus zigomatique du temporal pour fermer la fosse temporale, coulisse du muscle du meme nom Los nasal forme avec son homologue le faite du toit nasal Le masif facial superieur est cranio- facial:ethmoidofrontal,medialement,frontosphenoid al au niveau du cone et du toit orbitaire,Frontozygomatique lateralement Le masif facial superieur est cranio- facial:ethmoidofrontal,medialement,frontosphenoid al au niveau du cone et du toit orbitaire,Frontozygomatique lateralement Page 10 Le tiers median facial et les orbites sont donc directement en relation avec letage anterieur de la base du crane, ce qui explique la frequence des lesions mixtes cranio-faciales La mandibule est egalement en relation avec le crane par lintermediare de larticulation temporomandibulaire, articulation bicondylienne a menisque interpose, situee juste en avant du conduit auditif externe(ou meat acoustique externe) Le tiers median facial et les orbites sont donc directement en relation avec letage anterieur de la base du crane, ce qui explique la frequence des lesions mixtes cranio-faciales La mandibule est egalement en relation avec le crane par lintermediare de larticulation temporomandibulaire, articulation bicondylienne a menisque interpose, situee juste en avant du conduit auditif externe(ou meat acoustique externe) Maxillaire et mandibule-portant la denture superieure et inferieure-sont en relation par lintermediare de larticulee dentaire,systeme de reference unique et precieux lors des reductions fracturaires Maxillaire et mandibule-portant la denture superieure et inferieure-sont en relation par lintermediare de larticulee dentaire,systeme de reference unique et precieux lors des reductions fracturaires Page 11 Le poutre mediane est osteocartilagineuse et est costituee darriere en avant par:la lame perpendiculaire de lethmoide, le septum cartilagineux, reposant sur le rail du vomer, lui- meme allant, tel un soc de charrue, du sphenoide au maxillaire Le poutre mediane est osteocartilagineuse et est costituee darriere en avant par:la lame perpendiculaire de lethmoide, le septum cartilagineux, reposant sur le rail du vomer, lui- meme allant, tel un soc de charrue, du sphenoide au maxillaire La mandibule sarticule avec le maxillaire par lintermediaire de larticule dentaire et avec le temporal au niveau de larticulation temporo- mandibulaire La mandibule sarticule avec le maxillaire par lintermediaire de larticule dentaire et avec le temporal au niveau de larticulation temporo- mandibulaire Apres une simple rotation en debut douverture bucale, le condyle mandibulaire se luxe physiologiquement en avant pour obtenir une ouverture buccale complete Apres une simple rotation en debut douverture bucale, le condyle mandibulaire se luxe physiologiquement en avant pour obtenir une ouverture buccale complete Page 12 Biomecanique faciale Structure pneumatisee, la face presente une architecture a poutres verticales destinees a encaisser les chocs masticatoires, donc verticaux Cette disposition de la trame osseuse explique la fragilitee des structures lors de chocs frontaux et la frequence des fractures secondaires a traumatismes parfois minimes Structure pneumatisee, la face presente une architecture a poutres verticales destinees a encaisser les chocs masticatoires, donc verticaux Cette disposition de la trame osseuse explique la fragilitee des structures lors de chocs frontaux et la frequence des fractures secondaires a traumatismes parfois minimes Cette structure cavitaire est constituee de cavites pleines(cavitee bucale, orbites) et des cavites vides(cellules ethmoidales, sinus frontaux,sinus maxillaires) Cette structure cavitaire est constituee de cavites pleines(cavitee bucale, orbites) et des cavites vides(cellules ethmoidales, sinus frontaux,sinus maxillaires) Page 13 Denture,dentition Les dents font partie du systeme alveolodentaire comprenant: Les dents font partie du systeme alveolodentaire comprenant: Le parodonte:ligament alveolodentaire, os alveolaire,gencive(los alveolaire nait et meurt aves le dent) Le parodonte:ligament alveolodentaire, os alveolaire,gencive(los alveolaire nait et meurt aves le dent) La dent La dent Les dents evoulent en trois stades: Denture deciduale, complete a trente mois Denture mixte, debutant a sept ans Denture definitive, en place a partir de douze ans Page 14 Tegument Le tegument facial est souple et depaisseur inegale-la peau palpebrale est quatre fois moins epaisse que la peau jugale La coloration est egalement variable dun territoire a lautre On peut isoler des zones esthetique qiu devront toujours etre considerees dans leur ensemble structural lors des actes chirurgicaux Le tegument facial est souple et depaisseur inegale-la peau palpebrale est quatre fois moins epaisse que la peau jugale La coloration est egalement variable dun territoire a lautre On peut isoler des zones esthetique qiu devront toujours etre considerees dans leur ensemble structural lors des actes chirurgicaux Ce tegument est mobilisee par laction des muscles peauciers dont la resultante des forces marque, aves le temps, les lignes de tension qui deviennent rides Toute cicatrice parallele a ces lignes de tension sera a priori discrete Toute cicatrice perpendiculaire a ces lignes de tension risque de selargir Ce tegument est mobilisee par laction des muscles peauciers dont la resultante des forces marque, aves le temps, les lignes de tension qui deviennent rides Toute cicatrice parallele a ces lignes de tension sera a priori discrete Toute cicatrice perpendiculaire a ces lignes de tension risque de selargir Page 15 Vascularisation Presque toute la face est vascularisee par les branches collaterales ou terminales du systeme carotidien externe Les anastomoses sont nombreuses, ce qui explique labondance des saignements en traumatologie faciale, mais aussi lexcellente vascularisation du tegument Presque toute la face est vascularisee par les branches collaterales ou terminales du systeme carotidien externe Les anastomoses sont nombreuses, ce qui explique labondance des saignements en traumatologie faciale, mais aussi lexcellente vascularisation du tegument Le carrefour des systemes carotides interne- carotide externe se situe medialement dans la region orbito-nasale Ces anastomoses doivent toujours etre presentes a lesprit,nottament pour la prise en charge des epistaxis Le carrefour des systemes carotides interne- carotide externe se situe medialement dans la region orbito-nasale Ces anastomoses doivent toujours etre presentes a lesprit,nottament pour la prise en charge des epistaxis Page 16 Innervation motrice et sensitive Innervation des muscles peauciers Innervation des muscles peauciers Ils sont sous lobedience du nerf facial(VII paire cranienne) Innervation des muscles masticateurs Innervation des muscles masticateurs Ils sont innerves par le nerf trijumeau(V paire cranienne) Innervation de lelevateur de la paupiere superieure Innervation de lelevateur de la paupiere superieure Elle est assuree par le nerf oculomoteur(III paire cranienne) Innervation sensitive Elle est presque entierement assuree par le trijumeau(V1,V2,V3) seul le pavilion auriculaire et la region angulomandibulaire dependent du plexus cervical Page 17 Muscles masticateurs Les muscles masticateurs elevateurs: Les muscles masticateurs elevateurs: 1 Temporal:le plus puissant, etalant ses fibres sur lecaille du temporal, puis glissant dans la coulisse temporale en dedans de larcade zygomatique, il sensere sur toute la hauteur du processus coronoide de la mandibule 2 Masseter et pterygoidien medial prennent en sandwich le ramus mandibulaire 3 Le pterygoidien lateral mobilise la mandibule en mouvements de propulsion et de diduction Abaisseurs jouant un role secondaire dans la mastication, les muscles abaisseurs sont: Abaisseurs jouant un role secondaire dans la mastication, les muscles abaisseurs sont: 1 Mylohyoidien 2 Geniohyoidien 3 Digastrique Page 18 Glandes salivaires principales Glande parotide, paire et symetrique, situee dans la loge parotidienne, elle abrite larborisation du nerf facial qui emerge du crane au foramen stylomastoidien Son canal excreteur est le canal de Stenon dont lostium souvre a la face interne de la joue, en regard de la deuxieme molaire superieure Glande parotide, paire et symetrique, situee dans la loge parotidienne, elle abrite larborisation du nerf facial qui emerge du crane au foramen stylomastoidien Son canal excreteur est le canal de Stenon dont lostium souvre a la face interne de la joue, en regard de la deuxieme molaire superieure Glande submandibulaire(sous-maxillaire), paire et symetrique, elle est situee dans la loge submandibulaire, en dedans de la branche horizontale mandibulaire, sous le plancher bucal Son canal excreteur est le canal de wharthon dont lostium souvre sur le plancher buccal anterieur juste en dehors du frein lingual Glande submandibulaire(sous-maxillaire), paire et symetrique, elle est situee dans la loge submandibulaire, en dedans de la branche horizontale mandibulaire, sous le plancher bucal Son canal excreteur est le canal de wharthon dont lostium souvre sur le plancher buccal anterieur juste en dehors du frein lingual Glande sublinguale, paire et symetrique, situee sous le plancher buccal, elle est la plus petite des glandes salivaires principales Elle deverse ses secretion dans la cavite buccale par une multitude de canaux excreteurs souvrant dans le plancher buccal anterieur Glande sublinguale, paire et symetrique, situee sous le plancher buccal, elle est la plus petite des glandes salivaires principales Elle deverse ses secretion dans la cavite buccale par une multitude de canaux excreteurs souvrant dans le plancher buccal anterieur Page 19 Les region superficielle de la face Medianne: Medianne: 1 Nasale, 2 Labialle 3 Mentoniere Paramedianne Paramedianne 1 Genianne 2 Maseterinne Page 20 Les regions profondes de la face 1 Cavitee buccale Limitee en avant par le sphincter labial, la cavitee buccale souvre en arriere sur laxe aerodigestif du pharynx En haut, le palais dur separe la cavitee buccale des fosses nasales dont le plancher est donc parallele au palais Plus posterieur, le voile, structure musculaire complexe, est lelement indispensable a la formation de sons, lincompetence velopharyngee se traduisant par une voix nasonnee La langue occupe lespace de cette cavite buccale, dans la concavite de larche mandibulaire, dont elle est separee par le plancher buccal, puis la genciveles deux points dapuis osseux des muscles de la langue sont la mandibule en avant et los hyoide plus en arriere Les joues constituent les parois laterales Le muscle buccinateur est traversee par le canal Stenon, qui suit ainsi un trajet en baionette pour souvrir en regard du collet de la premiere ou deuxieme molaire superieure 2 La fosse infratemporale 3Les espaces lateropharynges Page 21 Examen de la face et de la cavitee buccale Examen exobuccal Examen exobuccal 1 Inspection 2 Palpation Examen endobucal Examen endobucal Conditions de realisation Conditions de realisation Examen des levres et ouvert de la bouche Examen des levres et ouvert de la bouche Examen de vestibule buccale,region palatine, langue et plancher bucal Examen de vestibule buccale,region palatine, langue et plancher bucal Examen des arcades dentares, des dents, du parodonte, de loclusion Examen des arcades dentares, des dents, du parodonte, de loclusion Page 22 Lexamen clinique buccofacial rigoureux et systematique est une etape indispensable de la demarche diagnostique devant une pathologie de la sphere orofaciale Lexamen clinique buccofacial rigoureux et systematique est une etape indispensable de la demarche diagnostique devant une pathologie de la sphere orofaciale Linterrogatoire doit preceder lexamen du pacient, rapportant les signes fonctionnels-douleurs et generaux-asthenie,perte de poids,fievre, faisant preciser levolutivitee de la pathologie dans un cadre chronique Les antecedents personnels et familiaux du patient sont egalement consignes dans une observation datee et comportant lidentification du praticien Cette premiere etape de lexamen, par sa rigueur empatique institue les bases dune relation de confiance entre le patient et son medecin Linterrogatoire doit preceder lexamen du pacient, rapportant les signes fonctionnels-douleurs et generaux-asthenie,perte de poids,fievre, faisant preciser levolutivitee de la pathologie dans un cadre chronique Les antecedents personnels et familiaux du patient sont egalement consignes dans une observation datee et comportant lidentification du praticien Cette premiere etape de lexamen, par sa rigueur empatique institue les bases dune relation de confiance entre le patient et son medecin Page 23 Lexamen clinique, bilateral et comparatif, commence classiquement par lexamen exobuccal(ou facial) et se poursuit par lexamen des structures endobuccales Les donnees de ces examen guideront la prescription dexamen complementaires Lexamen clinique, bilateral et comparatif, commence classiquement par lexamen exobuccal(ou facial) et se poursuit par lexamen des structures endobuccales Les donnees de ces examen guideront la prescription dexamen complementaires Page 24 Examen exobuccal Inpection Inpection Lexamen de la face normale appreciera le grain et la texture du revetement cutanee, llaspect de la chevelure et des phaneres faciaux(cils,sourcils,moustache) ainsi que la symetrie du visage Lexamen de la face normale appreciera le grain et la texture du revetement cutanee, llaspect de la chevelure et des phaneres faciaux(cils,sourcils,moustache) ainsi que la symetrie du visage Lanalyse esthetique de la face examinera la symetrie du visage et lequilibre des tiers superieur, moyen et inferieure dans les plans frontaux et sagitaux Le parallelisme des lignes bipupilaire et bicommissurale dans le plan frontal sera verifiee et la projection relative des differents etages du massif facial dans le plan sagittal sera appreciee Enfin la forme generale et la symetrie des elements du visage en relief(nez,orreilles,levres,pommettes,menton) seront estimees Lanalyse esthetique de la face examinera la symetrie du visage et lequilibre des tiers superieur, moyen et inferieure dans les plans frontaux et sagitaux Le parallelisme des lignes bipupilaire et bicommissurale dans le plan frontal sera verifiee et la projection relative des differents etages du massif facial dans le plan sagittal sera appreciee Enfin la forme generale et la symetrie des elements du visage en relief(nez,orreilles,levres,pommettes,menton) seront estimees Page 25 Inspection de la face Linspection statique recherchera les lesions ou anomalies suivantes: Linspection statique recherchera les lesions ou anomalies suivantes: Oedeme:noter sa localisation et son importance Oedeme:noter sa localisation et son importance Tumefaction:noter sa localisation et son importance Tumefaction:noter sa localisation et son importance Ecchymose(superficielle) ou hematome(profond) noter leur localisation Ecchymose(superficielle) ou hematome(profond) noter leur localisation Anomalie de texture cutanee:erytheme,cyanose, Anomalie de texture cutanee:erytheme,cyanose, Plaie: noter leur localisation precise, leur taille, leur profondeur et leur orientation Plaie: noter leur localisation precise, leur taille, leur profondeur et leur orientation Ecoulement par les orifices naturels du massif facial(otorrhee,rhinorrhee,stomatorrhee):noter le caractere muqueux,sereux ou sanglant) Ecoulement par les orifices naturels du massif facial(otorrhee,rhinorrhee,stomatorrhee):noter le caractere muqueux,sereux ou sanglant) Anomalies de projection des globes oculaires Anomalies de projection des globes oculaires Page 26 Examen exobuccal Lexamen de la face normale appreciera le grain et la texture du revetement cutanee, llaspect de la chevelure et des phaneres faciaux(cils,sourcils,) ainsi que la symetrie du visage Page 27 Enfin la forme generale et la symetrie des elements du visage en relief(nez,orreilles,levres,pommettes,menton) seront estimees FRONTAL LATERAL (PROFILE) Page 28 SEMILATERAL Page 29 Linpection de la face recherchera les lesions comme Ecchymose(superficielle) ou hematome(profond) noter leur localisation Page 30 Plaie ou cicatrice: noter leur localisation precise, leur taille, leur profondeur et leur orientation Page 31 Anomalie de texture cutanee:erytheme,cyanose, anomalie de culeurs Page 32 Tumefaction:noter sa localisation et son importance Page 33 Plaie ou cicatrice: noter leur localisation precise, leur taille, leur profondeur et leur orientation Page 34 La presence des fentes labiopalatines par anomalie de formation du palais primaire et secondaire a une double consequence:morphologique possibilitee de deformation faciale du nez, de la levre superieure, delarcade alveolaire et du palais et fonctionelle des troubles de la respiration, phonation,deglutition et leruption dentaire Page 35 Le symetrie faciale Page 36 Inpection de la face dans le Frey Syndrome apres Parotidectomie Page 37 PALPATION La palpation du massif facial est realisee avec un patient assis, ce qui permet de realiser un examen bilateral comparatif Pour le confort du patient, il est souhaitable de debuter la palpation a distance dune zone douloureuse eventuelle Palpation superficielle de part cutanee,musculaire doit apprecier lumiditee, la temperature La palation dune tumefaction faciale doit apprecier ses limites, son caractere douloureux,sa fluctuance,et sa mobilitee par rapport aux plans superficiels et profonds La palpation des reliefs du squelette facial recherche une deformation,un point douloureux(fracture, tumeure osseuse,osteite) La palpation des aires ganglionaires doit explorer les different aires cervicofaciales a la recherche danenopathies Lexaminateur se placera derriere le patient, les doigts en crochets, et precisera le nombre, la localisation,la consistance,la mobilitee par raport aux plans superficiels et profonds, la sensibilitee des adenopathies palpee La palpation de ATM et la sensibilite cutanee, apres la ponts trigeminaux est tres important Page 38 Palpation superficielle cutanee et le reliefs de masif facial Page 39 Palpation des aires ganglionaires Page 40 La PALPATION de aires ganglionnaires GENIAN, PREAURICULAIRE, RETROAURICULAIRE, SUBOCCIPITALE SUBMANDIBULAIRE, SUBMENTALE, LATEROCERVICAL,SUPRACLAVICULAIRE Page 41 La palpation des articulations temporomandibulaires recherchera la mobilitee des condyles, des claquements,ressaut ou craquements lors des mouvements mandibulaires, faisant evoquer un syndrome dysfuctionel de lapareil manducateur Page 42 LA PALPATION DE ATM DYNAMIQUE Page 43 LE ASCULTATION DE ATM Page 44 Palpation de ponts trigemineaux Page 45 LEXAMEN DE LA SENSIBILITE CUTANEE Page 46 LA PERCUTION DE LA SYNUS FRONTALE Page 47 EXAMEN DE MOTRICITEE EXTRINSEQUE OCULAIRE Page 48 EXAMINATION endobuccal Page 49 Examen endobuccal Lexamen enobuccal necessite que le patient soit en position assise, avec un bon eclairage, a laide dun ou deux miroirs ou abaisse-langue, les mains gantees pour la palpation Il doit etre systematique et interesser toutes les regions de la cavite bucale Si le patient est porteur de prothes dentaires mobiles lexamen doit etre realisee avec et sans ses prothese en bouche Lexamen enobuccal necessite que le patient soit en position assise, avec un bon eclairage, a laide dun ou deux miroirs ou abaisse-langue, les mains gantees pour la palpation Il doit etre systematique et interesser toutes les regions de la cavite bucale Si le patient est porteur de prothes dentaires mobiles lexamen doit etre realisee avec et sans ses prothese en bouche Les regions a examiner sont successivement Les regions a examiner sont successivement Les levres sur la face cutanee et la face muqueuse, la ouvert de buche,le vestibule buccale,avec la face endobucale des joues, la region palatine,la langue,le plancher buccal la denture, le parodonte Les levres sur la face cutanee et la face muqueuse, la ouvert de buche,le vestibule buccale,avec la face endobucale des joues, la region palatine,la langue,le plancher buccal la denture, le parodonte Page 50 Page 51 Examen des levres Page 52 La palpation des levres Page 53 EXAMEN DES LEVRES MUQUEUSE Page 54 Ulceration des levres muqueuse Page 55 EPULIS Page 56 EPULIS Page 57 EXAMEN DE LA GENCIVE VESTIBULAIRE ANTERIEURE Page 58 Vestibule inferieur lateral droit et gauche Page 59 Examen de la face muqueuse des joues Page 60 LEXAMINATION DE LA PALAIS Page 61 Page 62 LEXAMINATION DE LA PALAIS-FENTES PALATINES Page 63 EXAMINATION DE LANGUE BLACK HAIRY TONGUE GEOGRAPHICAL TONGUE BLACK HAIRY TONGUE GEOGRAPHICAL TONGUE Page 64 EXAMINATION DE LANGUE Page 65 LEUCOPLAKIA Page 66 FRENUS DE LA LANGUE Page 67 EXAMINATION DE PLANCHER BUCCAL- RANULA Page 68 LA PALPATION DES GLANDES SUBMANDIBULAIRES ET SUBLINGUALE DOIT ETRE REALISEE PAR PALPER BIMANUEL, UN DOIGT ENDOBUCAL VENANT FAIRE CONTREAPPUI A LA MAIN EXOBUCCALE Page 69 EXAMINATION DE CRETE ALVEOLAIRE MANDIBULAIRE POSTERIEURE REGION ANTERIEURE Page 70 EXAMEN DES DENTS ET DU PARODONTE Page 71 EXAMEN DE LOCLUSION Page 72 EXAMEN DES DENTS Page 73 QUADRANT 1,2,3,4 Page 74 2 QUADRANT Page 75 INSPECTION DE COMMUNICATION ORO-ANTRAL Page 76 ENDOSCOPIC NAVIGATION OF THE MAXILARY SYNUS Page 77 PULPOTEST Page 78 ORAL HYGENE INDICATOR (PLAQUE REVELATORS) Page 79 PARACLINICAL INVESTIGATION PUNCTION IN PURULENT AREAS Page 80 REFERENCES CHIRURGIE MAXXILO-FACIALE ET STOMATOLOGIE POUR LE 2 CYCLE DES ETUDES MEDICALES, COORDINATION PR J LEBEAU,2011 CHIRURGIE MAXXILO-FACIALE ET STOMATOLOGIE POUR LE 2 CYCLE DES ETUDES MEDICALES, COORDINATION PR J LEBEAU,2011 RALPH BELLIZZI :A CLINICAL ATLAS OF ENDODONTIC SURGERY,1991 RALPH BELLIZZI :A CLINICAL ATLAS OF ENDODONTIC SURGERY,1991 LARS ANDERSSON ORAL AND MAXILLOFACIAL SURGERY WILEY BLACKWELL 2010 LARS ANDERSSON ORAL AND MAXILLOFACIAL SURGERY WILEY BLACKWELL 2010 RAYMOND FONSECA PREPROSTHETIC ORAL AND MAXILOFACIAL SURGERY, 1986 RAYMOND FONSECA PREPROSTHETIC ORAL AND MAXILOFACIAL SURGERY, 1986 EUGENIA POPESCU, CHIRURGIE ORALĂ VOLI, EDIT CANTES,1999 EUGENIA POPESCU, CHIRURGIE ORALĂ VOLI, EDIT CANTES,1999 CORNELIU BURLIBAŞA,CHIRURGIE ORALĂ ŞI MAXILO- FACIALĂ, EDITMEDICALĂ,1999 CORNELIU BURLIBAŞA,CHIRURGIE ORALĂ ŞI MAXILO- FACIALĂ, EDITMEDICALĂ,1999 CARRANZA S CLINICAL PERIODONTOLOGY 2006, CARRANZA S CLINICAL PERIODONTOLOGY 2006, KETTERL WZAHN ERHALTUNG,URBAN ECHWARZENBERG,2007 KETTERL WZAHN ERHALTUNG,URBAN ECHWARZENBERG,2007 HUPFAUF L TOTAL PROTHESEN,2007 HUPFAUF L TOTAL PROTHESEN,2007







Recommended